26.03.2018
4.000 BÉNÉVOLES COLLECTENT 5,5 TONNES DE DÉCHETS SUR LA PLAGE

Le printemps est là ! Comme chaque année, l'Eneco Clean Beach Cup a lieu le premier dimanche du printemps. Le site principal de la neuvième édition du grand nettoyage des plages était cette année Blankenberge, mais des déchets de plage et marins ont également été collectés activement à seize autres endroits sur notre côte aujourd'hui. Près de 4.000 volontaires ont ramassé pas moins de 5,5 tonnes de déchets sur une distance de De Panne à Zeebrugge. Le secrétaire à la mer du Nord Philippe De Backer, le commissaire européen Karmenu Vella et le North Sea Chef Filip Claeys ont également retroussé leurs manches. 

Chaque minute, l'équivalent d'un camion plein de plastique se retrouve dans la mer, s’envole dans les airs, dérive dans les mers les plus profondes et s'échoue sur les plages les plus désertes. Il s'effrite, empoisonne l'eau et l'air, et reste là pour toujours. Via le sel de mer, les crevettes ou les moules, des microparticules se retrouvent dans nos assiettes. Elles pénètrent même dans notre sang... Il est grand temps de faire marche arrière, estiment également les clubs de surf de la côte belge. Selon l’habitude annuelle, ils ont organisé aujourd'hui la neuvième édition de l'Eneco Clean Beach Cup.  Sous un soleil radieux, 4.000 volontaires ont collecté 5,5 tonnes de déchets : matériel de pêche, mégots de cigarettes, polystyrène et boîtes de conserve, mais surtout du plastique, tel que bouteilles, sacs ainsi que toutes sortes d'emballages. 

L’organisateur Sven Fransen : “En combinant une promenade sur la plage avec un nettoyage printanier, nous pouvons attirer l'attention d'une manière agréable sur le problème grandissant des déchets qui s’échouent sur la plage, principalement rejetés par la mer. Nous nettoierons aussi longtemps que c’est nécessaire, mais nous sommes fatigués et voulons aller à la source afin de l’assécher. C'est pourquoi nous nous concentrons cette année sur des solutions concrètes, grandes ou petites, par essais et erreurs. Chacun peut prendre ses responsabilités partout, mais nous voulons que les communes côtières donnent l'exemple et encouragent à agir.” 

Parmi les nombreuses mains secourables, il y avait aussi le secrétaire d'État Philippe De Backer. “Chaque année, l'Eneco Clean Beach Cup est encerclée en rouge dans mon agenda. Chacun doit agir en faveur de moins de plastique, et les actions de nettoyage y contribuent. Du reste, nous avons proclamé 2018 Année de la mer du Nord. Cette année, une attention particulière sera accordée aux points positifs comme aux problèmes, et chacun sera invité à apporter une contribution concrète à des solutions.” 

20.000 euros pour les villes côtières
Sven Fransen, l'organisateur de l'Eneco Clean Beach Cup, a appelé toutes les communes côtières à travailler à leurs propres solutions en matière de déchets de plage et marins. Mooimakers - une initiative de l'OVAM, Fost Plus et la VVSG - a distribué 20 000 euros aux communes côtières qui sont parvenues à convaincre aujourd'hui le plus grand nombre de personnes de participer au nettoyage. Sous la direction de Colin Janssen, professeur de toxicologie environnementale à Gand, un jury d'experts externes a examiné l'originalité et la qualité de chaque initiative et déterminé quelle commune côtière peut commencer le (nettoyage de) printemps avec le plus gros chèque.

Ce fut une bataille passionnante, mais De Haan et Bredene ont attiré le plus grand nombre de personnes et reçu chacune 20.000 euros

En plus du prix en argent, l’Eneco #NXTGEN Award a également été décerné. Dans le cadre de l’action de nettoyage, neuf jeunes ambassadeurs Eneco (9-12 ans) ont remis un prix d’une valeur de 5 000 euros à l'initiative offrant les meilleures garanties pour l'avenir des plus jeunes générations. Ce prix a été décerné à Zeebrugge.

Plus d'informations : 

http://www.enecocleanbeachup.be

http://www.facebook.com/cleanbeachcup

#cleanbeachcup 

À propos d’Eneco
Eneco et les surfeurs partagent la même passion pour le soleil et le vent. Les surfeurs en tirent un kick, et Eneco de l'énergie verte. Ce cap sur le développement durable place Eneco au sommet du classement Greenpeace en matière d'énergie verte. Mais le développement durable, c'est plus que l'énergie éolienne ou énergétique, ce que l'Eneco Clean Beach Cup illustre plus que jamais. Nettoyer la plage dans le cadre d’une opération unique ne règle pas pour autant le problème, c'est pourquoi le programme annuel Eneco Clean Beach Life a été lancé. Eneco veut être et rester le précurseur d'un monde nouveau, dans lequel le développement durable occupe une place centrale au quotidien.

 

Images